Jump to content

Petites Annonces

" Il y'aura toujours une occasion de se faire plaisir "

Elles arrivent sur blusteel...

Films & Séries

Pas de quoi en faire tout un cinéma,

mais voici les fiches pour les films et séries tv.

Bludeal 2.0

Une nouvelle version. Un nouveau design. Consulter les bons plans

devient plus agréable. En ajouter est devenu plus simple.

 

scaz

Derniers films vus

Recommended Posts

l'ame des guerriers.jpg

 

L'Ame des guerriers (1995), de Lee Tamahori (Le Masque de l'araignée, James Bond : meurs un autre jour)

 

Véritable choc cinématographique, L'Ame des guerriers montre le quotidien d'une famille Maori dans la banlieue pauvre d'Auckland. Violence, alcoolisme, délinquance, rien n'est épargné au spectateur, les scènes choc s'enchaînent, parfois entrecoupées de moments de grâce (la scène du Haka notamment). Un grand film.

 

:Note4:

 

dead zone.jpg

 

Dead zone (1984), de David Cronenberg (Crash, La Mouche)

 

Adaptation du livre de Stephen King, le film abandonne la structure parallèle à deux personnages du livre pour se concentrer sur le personnage interprété par Christopher Walken (celui tenu par Martin Sheen fait son apparition seulement dans la seconde partie du film). Le résultat est plutôt convaincant, grâce notamment à un scénario intelligent et une réalisation subtile de Cronenberg.

 

:Note4:

 

les ruines.jpg

 

Les Ruines (2008), de Carter Smith (premier film)

 

Film d'horreur plutôt réussi, Les Ruines bénéficie d'un cadre mystérieux et pas assez souvent utilisé à mes yeux (les ruines d'un temple Maya), d'un développement plutôt intéressant et inattendu, et d'acteurs pas têtes à claques (souvent le gros défaut de ce genre de film). Si on ajoute à ça quelques plans gore plutôt bien foutus, on passe un bon moment.

 

:Note35:

 

jeanne.jpg

 

Jeanne (2019), de Bruno Dumont (L'Humanité, Flandres, Camille Claudel 1915)

 

Jeanne fait très peur au début. Le film semble assez austère, les acteurs déclament leur texte de manière peu naturelle, et le récit est d'une lenteur abominable. Pourtant, à la fin de la première séquence, quelque chose de très étonnant se passe : des nappes de synthés et la voix du chanteur Christophe transportent le film dans une autre dimension, et tout ce qui semblait gênant au début devient finalement un atout. L'austérité se transforme en mise en scène sublime visuellement, la diction très particulière des acteurs hypnotise, et la lenteur du début passe comme un éclair. Un des meilleurs films de Bruno Dumont.

 

:Note4:

 

premonitions.jpg

 

Premonitions (1999), de Neil Jordan (The crying game, Entretien avec un vampire)

 

Pas revu depuis le cinéma il y a 20 ans, j'y ai retrouvé les même qualités (une mise en scène soignée, des plans visuellement splendides (la ville sous l'eau), une Annette Bening convaincante) et les mêmes défauts (un scénario qui va progressivement dans le n'importe quoi, des seconds rôles inexistants, Robert Downey Jr qui cabotine à mort) qu'à l'époque. Rien d'inoubliable mais un bon moment.

 

:Note3:

 

countdown.jpg

 

Coutdown (2019), de Justin Dec (premier film)

 

Countdown aurait pu être le nouveau Destination finale, avec son scénario pas plus bête qu'un autre (une appli donne le moment exact de sa mort). Malheureusement, le réalisateur également scénariste choisit dès les premières minutes une autre voie, celle de la malédiction, qui rend le film totalement insipide avec tous les passages obligés des films d'horreur actuels (portes qui grincent, fausses pistes ridicules, musique qui veut faire peur) et des personnages tous moins intéressants les uns que les autres et dont on espère qu'ils vont vite crever.

 

:Note1:

 

what did jack do.png

 

What did Jack do ? (2016), de David Lynch (Twin Peaks, Mulholland Drive, Eraserhead) Netflix

 

Court-métrage de 2016 jusqu'ici uniquement visible dans quelques expositions consacrées à Lynch, What did Jack do ? a débarqué hier sur Netflix pour l'anniversaire du réalisateur. Il montre un inspecteur (Lynch lui-même) interrogeant un singe suspecté du meurtre de l'amant de son grand amour, une poule. Passé le côté surréaliste du scénario, on retrouve le style du réalisateur, entre pastiche de film noir, trucages à l'ancienne et bande sonore ultra travaillée. Evidemment, les réfractaires au style Lynch détesteront. De mon côté, j'ai vraiment apprécié ce court-métrage, et j'espère que cette apparition soudaine sur Netflix annonce un retour aux affaires de celui qui reste certainement mon réalisateur préféré.

 

:Note5: (évidemment je ne suis pas objectif)

 

love.jpg

 

Love (2015), de Gaspar Noé (Seul contre tous, Irréversible)

 

Sous ses airs provocateurs, Love est en réalité un grand film d'amour, l'histoire d'une passion dévorante entre deux êtres faits l'un pour l'autre. La mise en scène de Noé est pour une fois exempte de son tic préféré (la caméra qui tourne) mais n'en reste pas moins splendide (la scène d'amour à 3 est à ce titre exemplaire). Le choix des musiques est excellent et donne encore plus d'ampleur au film. Bref, formellement c'est une réussite. Dommage que l'acteur principal soit si mauvais. L'abus de scènes de sexe non simulé dessert aussi le film, qui aurait gagné par moment à rester dans la suggestion.

 

:Note35:

 

mon beau pere et moi.jpg

 

Mon Beau-père et moi (2000), de Jay Roach (Austin Powers, Trumbo, Scandale)

 

Le choix de mes enfants. Une comédie qui n'a pas pris une ride, avec certains passages toujours aussi irrésistibles. Même si ce film annonce à mon grand regret le début de la fin de la grande carrière de De Niro, il reste toujours efficace, sans temps mort, avec deux comédiens qui se donnent à fond dans leur rôle.

 

:Note35:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, magik a dit :

J’ai dû le regarder en plusieurs fois, c’est dire. ^^


Blague à part je l'ai trouvé très bien ce film, il m'a énormément parlé parce que j'étais en pleine rupture quand je l'ai vu. Maintenant je ne sais pas ce que j'en penserais si je le revoyais aujourd'hui. Je pense que son film suivant était meilleur, même si le propos est totalement différent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Cell a dit :


Blague à part je l'ai trouvé très bien ce film, il m'a énormément parlé parce que j'étais en pleine rupture quand je l'ai vu. Maintenant je ne sais pas ce que j'en penserais si je le revoyais aujourd'hui. Je pense que son film suivant était meilleur, même si le propos est totalement différent.

J’ai trouvé Climax complètement vide. Au vu des critiques positives qu’il a reçu, je suis certainement passé complètement à côté mais je n’ai aucune envie de le revoir pour le moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, magik a dit :

mon beau pere et moi.jpg

 

Mon Beau-père et moi (2000), de Jay Roach (Austin Powers, Trumbo, Scandale)

 

Le choix de mes enfants. Une comédie qui n'a pas pris une ride, avec certains passages toujours aussi irrésistibles. Même si ce film annonce à mon grand regret le début de la fin de la grande carrière de De Niro, il reste toujours efficace, sans temps mort, avec deux comédiens qui se donnent à fond dans leur rôle.

 

:Note35:

Je viens de découvrir sur 6ter ; c'est gentil, mais il y a de bons gags. Du coup, j'ai regardé la trilogie. :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/11/2019 à 21:25, Dark Vador a dit :

247152_large.jpg?t=1565121809

 

Enfin vu ce classique du genre, j'ai bien aimé même si aujourd'hui, je ne vois pas ce qui peut réellement effrayer.:lol:

 

Cette remarque revient souvent, et j'avoue que j'ai du mal à comprendre que cela n'agisse pas plus que ça sur les spectateurs d'aujourd'hui (seulement les plus jeunes ?).

 

Ce doit être un des rares films qui me mettent vraiment mal à l'aise, mais il faut dire aussi que je l'ai découvert très jeune.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Shinji a dit :

Cette remarque revient souvent, et j'avoue que j'ai du mal à comprendre que cela n'agisse pas plus que ça sur les spectateurs d'aujourd'hui (seulement les plus jeunes ?).

 

Ce doit être un des rares films qui me mettent vraiment mal à l'aise, mais il faut dire aussi que je l'ai découvert très jeune.


Je pense que les gens le prennent moins au sérieux à cause de toutes les parodies et les autres films d'exorcisme qu'il y a eu, il perd de son impact et de son aura.
 

Mon meilleur ami l'a vu après avoir vu Scary movie 2 et il a admis avoir beaucoup rigolé parce que ça le faisait penser aux gags de l'autre film.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.