Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 18/03/2019 dans toutes les zones

  1. 18 points
    La réception qui fait mal au porte monnaie😁 Il va rejoindre ces copains, depuis le temps qu'on l'attendait.
  2. 16 points
    La FAC qui se sera fait le plus désirée ... enfin arrivée ! Finition filigrane pour le fullslip, titre & nom acteur en embossed. Fusil à pompe & lunette également en embossed. En main c'est correct mais c'est pas une tuerie. Le meilleur film de la saga aurait mérité une finition de folie, dommage
  3. 15 points
    Merci @PA_Addict pour "Sucker Punch" & eBay pour "Justice League" pour un peu plus de 16€ fdp in:
  4. 15 points
  5. 14 points
  6. 13 points
  7. 12 points
    Petit achat chez Auchan
  8. 11 points
    2e Steelbook japonais: du jeu Fist of the North Star: Lost Paradise (Hokuto no Ken / Ken le survivant) finition: spot gloss sur personnages et logo, et reflets métalliques dans les parties claires du ciel
  9. 10 points
    magik

    Derniers films vus

    8mm, de Joel Schumacher (Le Droit de tuer ?, Batman & Robin, Tigerland) Polar bien glauque qui plonge dans l'univers du porno et du snuff movie, 8mm m'a laissé une meilleure impression qu'à l'époque. Le scénario est bien ficelé, le rythme est soutenu et Nicolas Cage est convaincant. Si on excepte la dernière partie à la morale un peu douteuse, ça reste un bon petit film bien efficace. Déjà Mort, d'Olivier Dahan (La Môme, Le Petit Poucet) Premier film d'Olivier Dahan, Déjà mort m'avait mis une grosse claque au cinéma à sa sortie en 1998. Par son ambiance désespérée et son histoire dont on sait dès le début qu'elle finira mal, cette descente dans l'enfer du sexe et de la drogue est toujours efficace. Les acteurs sont convaincants (même si Romain Duris surjoue un max), la musique de Bruno Coulais est magnifique, et la mise en scène pour un premier film est très réussi. Un peu moins séduit qu'à l'époque (certains défauts ressortent avec le temps), mais ça reste un super film. Polar, de Jonas Akerlund (Les Cavaliers de l'apocalypse, Lord of Chaos) Netflix Rien à sauver dans ce film d'action adapté d'un roman graphique, la réalisation est épouvantable, les personnages sont totalement clichés, les choix esthétiques sont ratés et la musique est insupportable. Chose rare chez moi, j'ai stoppé le film au bout d'une heure, le supplice devenait insoutenable. (le zéro n'est pas loin) A.I., de Steven Spielberg (un tas de trucs totalement inconnus) Première fois que je revoyais ce film depuis sa sortie ciné en 2001. Je me rappelais vaguement d'un film de SF pas trop mal foutu, avec une sorte de foire aux robots et un New York sous les eaux. Du coup, totale surprise pour ce qui n'est finalement pas du tout de la SF, mais plutôt un film sur l'amour et le deuil. La dernière partie du film est à ce titre déchirante, avec un choix terrible que doit faire le personnage. Un grand film. Cold War, de Pawel Pawlikowski (Ida, My summer of love) Le dernier film du réalisateur de l'oscarisé Ida reprend les mêmes tics visuels : le noir et blanc et le format carré. Au delà de ces choix artistiques qui amènent un vrai plus au film, cette histoire d'amour impossible à une époque compliquée en Europe de l'Est est juste et touchante. La mise en scène qui alternent entre plans fixes et lents travellings est brillante. Paris est à nous, de Elisabeth Vogler (premier film) Netflix Porté par un petit buzz au moment de son apparition sur Netflix (film tourné sur 3 ans, à travers la foule parisienne lors de différentes manifestations, et en partie financé par un crowdfunding), Paris est à nous est un film raté. Voir cette fille déambuler dans Paris avec une voix off omniprésente est sans aucun intérêt. On sent l'admiration de la réalisatrice pour Terrence Malick transpirer de chaque plan, mais comme les derniers Malick, ça ne raconte rien. Reste des choix visuels intéressants (on pense parfois à David Lynch) mais c'est bien peu. Triple Frontière, de JC Chandor (All is lost, A most violent year) Netflix Moins d'une semaine après la purge Serenity sort sur Netflix ce qui est probablement l'un de leur meilleur film, Triple Frontière. La scène d'ouverture plante le décor et nous fait comprendre qu'on va voir un film efficace, sans esbrouffe ni explosion en tout genre, mais également sans concession. Le casting est exemplaire, la mise en scène reste sobre et au service de son sujet. Il suffit de voir la scène de braquage, sèche et tendue, pour comprendre où on va. Le choix du réalisateur de mettre la caméra aux cotés de ces 5 hommes est bien vu, et permet une immersion encore plus grande, comme si on était le sixième équipier. La dernière partie, conséquence des choix des personnages comme dans les précédents films de Chandor, invoque Sorcerer de Friedkin, et est magnifique. Un excellent moment de cinéma. La Prisonnière Espagnole, de David Mamet (Engrenages, Homicide) Si vous aimez les films d'arnaque et de machination (une spécialité de David Mamet), La Prisonnière Espagnole est pour vous. L'histoire de ce mec méfiant qui a inventé un "procédé" (dont on ne saura rien, et d'ailleurs on s'en fout) et qui ne veut pas se le faire voler semble anodine au début, mais tout se met en place progressivement pour aboutir sur une incroyable machination où les apparences sont trompeuses. Evidemment, dans ce genre de film, le scénario est essentiel, et il est ici parfait (même si j'admet une ou deux facilités scénaristiques histoire de faire avancer l'intrigue), tout comme les comédiens, Steve Martin en tête. Chaque nouveau visionnage de ce film est un vrai plaisir, et dès le début du film chaque détail est important. Si vous ne le connaissez pas, je vous le conseille.
  10. 10 points
  11. 8 points
  12. 8 points
    Moins de 8€ sur ebay
  13. 8 points
    réception amazon fr :
  14. 8 points
    Vide grenier ...
  15. 7 points
  16. 6 points
    magik

    Aviator [Fullslip]

    11 avril 2019
  17. 6 points
  18. 6 points
    benoit

    dernières acquisitions figurines

    Reçu mon Socle aujourd'hui pour mon casque Iron Man Mark XLII Boulot au TOP de Accessoires-Figurines
  19. 6 points
    The_Bride

    Once Upon a time in Hollywood

    1ere affiche :
  20. 6 points
    Ultimate Cut en VOST 4K le Blu ray classique comprend uniquement la Director’s Cut
  21. 6 points
    Réception de chez MP.... Merci " tonton" benoit Et en provenance d'Ebay....
  22. 5 points
    Derek

    Once Upon a time in Hollywood

    Je ne veux aucun aucun débat sur les commandements de Dieu,comme je ne lancerais aucun débat sur le fait que la Terre est ronde ou que l’eau ça mouille,je peux débattre de tout,même de la taille minimale de cueillette des fraises mais pas des évidences,je suis triste pour vous
  23. 5 points
    T-tèf

    Once Upon a time in Hollywood

  24. 5 points
    vinny91

    Derniers films vus

    Master Z : IP Man Legacy En voyant le titre, me suis dit, encore un film sur IP Man ... et bien tres bonne surprise .... Donnie Yen n'est plus acteur ici, mais Co-Producteur. On a quand meme un casting de choc ... Michelle Yeoh, Tony Jaa, Dave Bautista ... Si vous êtes amateurs de films d'arts martiaux & de Wing Chun alors allez y ... ce film est une "suite" à Ip Man 3. On y retrouve des references pour situer le sujet. Film tres agreable à regarder malgré quelques ptits défauts. Les combats sont toujours tres spectaculaires mais le point négatif (avis perso), cette nouvelle tendance dans le montage à inclure des plans ralentis et ré-acceléré. En plus de cela certains effets speciaux sont mal integrés lors des chorégraphies, ça gache un peu, c'est dommage. Coté sonore, ça va donner un tres bon bluray, c'est tres dynamique lors des combats. J'ai visionné avec une piste AC3 en chinois, sous titrés et c'etait top. C'est M6 Video qui sort le film en France, esperons qu'ils ne foirent pas le mixage audio. Donc je vous conseille l'achat de ce bluray qui sort début avril chez nous.
  25. 5 points
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+01:00
×

Information importante

En naviguant sur Blusteel vous autorisez le site à utiliser les cookies pour une navigation personnalisée. Les informations collectées ne seront jamais utilisées à d'autres fins. Pour en savoir plus : Conditions d’utilisation.